FIPA
  • English

Sélection 2002

Filtrer par genre

Animation
Documentaire de création
Expérimental
Fiction
Grand reportage et Investigation
Musique et spectacle
Série
Smart Fipa
Canada2001 • 00:50
"L'Ile de Saltspring, pas loin d'une ville mais riche de sites magiques et sauvages. Une petite ville avec son marché du dimanche. Et au milieu de l'île, des arbres, des milliers d'arbres." Quand le grondement des tronçonneuses est venu bouleverser la tranquillité de ce cadre idyllique, les habitants ont pris conscience d'une intrusion inattendue : une opération d'abattage de la forêt. En moins de quelques heures, un groupe d'insulaires se rallie pour s'y opposer et découvre qu'une entreprise a acheté l'une des plus grandes parcelles de terre vierge des Southern Gulf Islands. Au nom de l'écologie, de l'économie et de la beauté naturelle de Saltspring, les habitants ont entrepris de stopper l'abattage. Un débat met en présence, d'un côté les exploitants qui défendent leur droit à faire ce qu'ils veulent sur leur propriété privée, et de l'autre, les habitants de Saltspring, qui bloquent les routes, s'enchaînent aux camions et font pression sur le gouvernement pour protéger leur île.
100 Days
2001 • 01:36 • Fiction
Un fonctionnaire Hutu est forcé d'exécuter la politique gouvernementale à l'égard des Tutsis, à savoir tous les supprimer. Josette, une belle jeune fille Tutsi cherche avec sa famille à échapper à la tuerie en se réfugiant dans une église, soit-disant protégée par les forces de l'ONU. Entre temps, le frère de Josette est assassiné et son petit ami sauvé par les rebelles. Le prêtre catholique Hutu trahit Josette et sa famille, et n'accepte de lui sauver la vie que si elle se donne à lui. Plus tard elle retrouve son ami, mais ni l'un ni l'autre ne peut affronter la cruelle réalité de leur situation : Josette est enceinte du prêtre et abandonnera l'enfant à la naissance. 100 jours a été tourné à Kibuye en 1999, dans ce beau paysage qui fut le décor de quelques-unes des pires atrocités commises en 1994. Dans l'église de Kibuye où eut lieu le massacre, les acteurs Rwandais ont joué les rôles d'assassins et de victimes qu'ils ne connaissaient que trop bien.
14 ar gammel og 15 kunder om dagen
Danemark2000 • 00:28
Monowara et Poppy, originaires de la campagne, sont venues s'installer en ville. Les deux jeunes filles ont commencé très tôt à se prostituer dans de terribles conditions. Elles nous racontent la raison de leur venue et parlent de la honte, des maladies et de la vie dure de la rue. Elles ont toutes deux réussi à s'échapper du bordel et vivent désormais dans un parc. Mais même là, on ne les laisse pas en paix. Le plus souvent, elles sont battues ou forcées de payer un dû pour rester. Deux ans plus tard, nous retrouvons Monowara à Dhaka. Elle est en prison et mère d'un petit garçon.
2 x 2 versions de l'amour
France2001 • 00:20
C'est un ballet ininterrompu, un va et vient de quatre personnages d'une pièce à une autre, d'un appartement à un autre, tandis que le suspense grandit, et laisse envisager le pire... Que va-t-il se passer ? Vers quel dénouement avancent Denis, Jeanne, Paul et Suzie ? L'amant quitte sa femme prétextant un achat de cigarettes, pour aller rejoindre sa maîtresse, et le mari de celle-ci. C'est dans l'espace où un personnage disparaît, dans l'espace où deux autres se trouvent séparés, que le drame va se jouer.
2. Juledag
Danemark2000 • 00:25
Alfred et Erna ont vendu leur ferme et viennent de s'installer en ville. Dans la matinée du 25 décembre, ils attendent toute la famille venue pour la première fois fêter Noël dans leur nouvelle maison. Alfred a des soucis avec sa nouvelle vie - mais il va s'apercevoir qu'il n'est pas au bout de ses peines.
2000 Cinématons
France2001 • 01:33
2000 Cinématons est un film sur une aventure cinématographique menée depuis le début de l'année 1978. Cette aventure est la réalisation d'une vaste anthologie de portraits, appelés Cinématons, de personnalités des arts et du spectacle. À la fois film historique, ethnologique, sociologique, psychologique, cette anthologie est un témoignage vivant sur le monde artistique de cette fin de siècle qui essaye de répondre à ces questions : pourquoi filmer tout le monde ? Pourquoi avoir choisi des personnalités du milieu artistique ? Quels regards les filmés portent-ils sur leur image ? Quelle part d'exhibitionnisme et de narcissisme y a-t-il dans le fait de se faire filmer ?
48 heures à Ramallah
France2001 • 00:26 • Grand reportage et Investigation
Il y a un peu plus d'un an, la visite d'Ariel Sharon sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, annonçait la reprise des violences en Israël et dans les territoires occupés. Ce film propose de vivre en 26 minutes, 48 heures dans les rues de Ramallah au plus près des ambulanciers palestiniens du "Croissant rouge". Sollicités quotidiennement, ces volontaires formés à l'urgence accompagnent les moindres secousses qui agitent les carrefours de la ville de résidence du président Arafat. Exposées en permanence au risque des balles, les ambulances palestiniennes veillent sur les bas-côtés des routes poussiéreuses, où s'affrontent Intifada et répliques de Tsahal. Cette guérilla urbaine forme le décor quotidien d'un curieux ballet, où la provocation n'est jamais feinte, et la réplique toujours imprévisible. Carolina, infirmière urgentiste danoise, s'est engagée dans le "Croissant rouge" il y a plus d'un an par conviction. Elle va partir pour "ne pas devenir folle", elle refuse d'être atteinte par quoique que ce soit de malsain venant de ce conflit. Elle ne comprend pas pourquoi les ambulanciers sont la cible des tirs des colons. Elle comprend seulement que ces enfants, qui retournent dans le champs de bataille le pansement à peine posé, "veulent un avenir".
7 Femmes sur les terres de Wim Vandekeybus
France2001 • 00:52
Danseur, chorégraphe, Wim Vandekeybus crée son premier spectacle en 1987 "What the Body Does not Remember". Il est le chorégraphe du corps animal. En 1999, il fait un spectacle dans lequel, il n'y a que des hommes. Deux ans plus tard il décide de ne travailler qu'avec des femmes. Ce sera "Scratching the Inner Fields" (littéralement, "En grattant les champs intérieurs"). Le film suit les 7 interprètes : deux comédiennes, quatre danseuses et une gymnaste-performeuse. Elles sont de nationalités diverses, n'ont jamais travaillé ensemble et viennent d'horizons professionnels différents. Wim Vandekeybus leur fait découvrir les chemins qu'il prend pour "explorer la limite entre la douleur et le plaisir". À travers le changement progressif du corps et des mouvements de ces femmes, à travers leur perception du travail, c'est aussi le style du chorégraphe qui se dessine progressivement... dans l'urgence de la création.
A Filetta
France2001 • 00:45
Ce film est un voyage en compagnie du groupe A Filetta qui nous emmène dans les paysages de la polyphonie corse en évoquant son histoire, sa redécouverte après des années d'oubli et s'interroge, à la fin du trajet, sur l'avenir de cette musique en 2002. Face aux fausses idées véhiculées sur la polyphonie corse, le film cherche à montrer la beauté et la profondeur des chants à travers le travail de A Filetta. A Filetta, six hommes qui se consacrent depuis vingt ans à leur musique et qui, tout en restant fidèles à une conception exigeante de la tradition de la polyphonie, n'ont pas peur de l'exposer à la lumière de la modernité sans jamais tomber pour autant dans le piège de la variété commerciale. Les images donnent à voir et à entendre une Corse d'une beauté âpre et rugueuse, berceau des chants traditionnels, tel la "paghjella" chantée au début du film et inspiratrice des créations de A Filetta, tel le magnifique Oratio de Médée, qui le clôt.
A Miner's Tale
2001 • 00:39
C'est l'histoire d'un travailleur immigré qui décide d'accomplir le voyage au cours duquel il devra révéler à sa famille sa séropositivité. Venu du Mozambique, il travaille dans les mines d'or en Afrique du Sud. Tout près, il vit avec sa seconde épouse. Tant d'années se sont écoulées depuis sa dernière visite que Jaokim en a presque oublié l'existence de sa première femme et de son enfant. Pourtant il conserve, au fond de son esprit, l'image idyllique d'une vie rurale et d'une terre ancestrale qu'il veut retrouver le jour où il ne pourra plus travailler. Jaokim, comme beaucoup de ses collègues, est ballotté entre deux mondes : celui, moderne et urbain, de la mine et celui, rural et traditionnel, de sa communauté. La seule raison pour laquelle il a migré vers la ville, c'est l'argent. Jaokim a appris sa séropositivité mais il ne sait pas encore s'il aura le courage d'en informer sa famille. Il n'a que cette question en tête : osera-t-il parler de sa maladie?