FIPA
  • English

Programmes

Allemagne2017 • 01:28 • Fiction • Compétition
Caro, 15 ans, tombe amoureuse du séduisant Cem. Ce qui semblait au départ une véritable histoire d’amour tourne au cauchemar. Cem lui fait croire qu’il est amoureux, mais il l’éloigne au fur et à mesure de sa famille et de ses amis. Ainsi, lorsqu’il la force à se prostituer, il ne reste aucune échappatoire à la jeune fille. De plus, malgré ces mauvais traitements, Caro reste émotionnellement sous la coupe de son « ami ». Quand ses parents comprennent ce qu’il se passe, il est peut-être déjà trop tard…
Pays-Bas2017 • 01:14 • Documentaire international • Prix du public
Moi, tout seul en classe : le portrait de jeunes gens de couleur aux Pays-Bas. Comment se voient-ils ? Quels rapports ont-ils avec les Hollandais blancs ? Comment voient-ils leur avenir dans ce pays ? Ils se retrouvent dans une belle maison pour confronter leurs expériences souvent pénibles, qu'ils tentent d'exorciser dans des jeux de rôles très convaincants.
Allemagne2016 • 00:05 • Documentaire international • Compétition
Le 23 avril 1945, 127 Italiens soumis au travail forcé sont assassinés dans une carrière d’excavation de sable. Pendant de longues années, ce massacre est tombé dans l’oubli mais la mémoire de cette journée est peu à peu revenue à la surface. Une fouille cinématique, sous la forme d’un webdocumentaire, à Treuenbrietzen, dans l’état de Brandebourg (Allemagne). À découvrir au Smart Lab (Bellevue - Rhune 1), entrée libre.
Pakistan, États-Unis2017 • 01:22 • Documentaire international • Compétition
Mo Naqvi, réalisateur pakistanais, va voter pour la première fois. Il veut par dessus tout soutenir un candidat capable d’éviter que son pays ne devienne un état terroriste. Mais le choix est difficile. Voter pour des ultra-religieux ? Ou pour un leader libéral séculier, le Général Musharraf, ancien dictateur militaire ? Chronique de l’itinéraire d’un électeur. Ou : la démocratie est-elle possible dans un pays musulman instable ?
France2017 • 00:31 • Documentaire de création • Séances spéciales
Elles sont trois, ont entre 23 et 30 ans et ont avorté. Construit comme un huis clos dans une chambre créée pour l’occasion, le documentaire questionne leurs cheminements. Entre les discussions s’insère, dans un jeu d’écho, le parcours de la réalisatrice au travers du journal qu’elle tenait durant son avortement.
Royaume-Uni2017 • 01:30 • Musique et spectacle • Compétition
Le beau ténor allemand, Jonas Kaufmann, est l’une des personnalités les plus cotées dans le monde de la musique classique, tant pour la puissance et la beauté de sa voix que pour l’intelligence de son jeu. Avec un accès unique et souvent surprenant à l’artiste pendant deux ans, ce film à la fois intimiste et drôle suit son retour triomphal après cinq mois d’absence pour lésions des cordes vocales. Il évoque très librement les annulations et les défis constants que rencontre une star.
Serbie2017 • 00:14 • Fiction • Jeune création
Ivica a 11 ans. Il passe ses journées avec ses camarades, errant dans les terrains abandonnés d’une ville industrielle de Serbie. Taciturne et inquiet, il est sur le point de découvrir qu’aujourd’hui, ses parents se séparent.
Israël2017 • 00:30 • Documentaire de création • Séances spéciales
Elle-même enfant de l’Assistance publique, Michal, désormais jeune adulte, élève seule sa fille, Keren Or. Nous l’accompagnons dans un voyage saisissant alors qu’elle dépasse des obstacles insurmontables en apparence pour offrir à sa fille la vie qu’elle n’a pas eue.
Israël2017 • 00:23 • Fiction • Séances spéciales
Alvaro, immigrant argentin, arrive au centre d’intégration de Kiryat Yam, une ville d’Israël. Dans le cadre de son processus d’intégration et des cours d’hébreu, il rencontre Vera, une jeune fille russe, qui partage avec lui le sentiment d’être différent.
Japon2017 • 01:13 • Fiction • Compétition
En japonais, Kurara évoque un éclat éblouissant, fascinant. Pour O-Ei, la fille de Katsushika Hokusai, le Maître de la période d’Edo, peindre a toujours été kurara. La peinture la captive depuis sa plus tendre enfance et elle met rapidement fin à son mariage avec un peintre local pour se consacrer à l’art. De retour dans la maison familiale, elle assiste son père, devient son « pinceau » et peint en son nom. Graduellement, son propre style s’affirme.